Travailler avec la génération Y : est-ce que cela en vaut la peine ?

Lors du dernier match de la saison 2017 de Ligue1, Le club de Manchester United a fait jouer dans son équipe le plus jeune joueur de Ligue1 jamais connu: Angel Gomes, 16 ans et 263 jours. C’est dans ces moments-là que l’on se rend compte que l’on ne rajeunit pas, et que l’on se pose la question de ce que nous, nous faisions à 16 ans.

C’est aussi ce qui nous a fait réaliser que c’était au tour de la génération Y d’arriver sur le marché de l’emploi. Une génération née à l’ère du tout-numérique, qui ne peut pas concevoir la vie sans Facebook ou Instagram, et qui dans les 10 prochaines années va représenter la voie de l’innovation technologique en apportant ses nouvelles compétences et ses connaissances technologiques aux entreprises. Doit-on considérer cela comme un bien ou comme un mal?

Il y a de fortes chances, d’ailleurs, que vous ayez déjà quelques-unes de ces “fines gâchettes” dans votre main d’œuvre. Mais pour parvenir à attirer plus de ces jeunes talents et pour pouvoir profiter de leurs connaissances et compétences, il est impératif que l’entreprise leur offre l’environnement adéquat et les opportunités qui correspondent à leur génération.

Comment faire, donc, pour attirer l’élite de la génération Y?

Il faut tout d’abord comprendre comment cette génération fonctionne*, puis mettre en place les procédés qui vont leur permettre de s’épanouir dans l’entreprise.

Les jeunes d’aujourd’hui veulent plus de flexibilité, un meilleur équilibre entre leur vie privée et leur vie professionnelle, et plus d’opportunités d’évolution dans leur carrière. La majorité d’entre eux ne cherchent plus seulement à gagner leur vie, mais aussi à apprendre, à évoluer ou encore, à servir une cause qui leur tient à cœur.

Dans un précédent article, nous avions parlé de l’importance de générer un environnement de travail et des procédés en adéquation avec les employés qui les utilisent.

Ignorez les besoins de la génération Y, à vos risques et périls.

Globalement, la génération Y s’épanouit dans des environnements qui lui permet d’apprendre et de progresser dans ses compétences à l’instant précis où le besoin s’en fait sentir, en dehors des contraintes des anciens systèmes, dans un système où elle peut poser des questions, être encouragée et travailler en équipe avec ses collègues.

En résumé, plus une entreprise offre d’opportunités à cette jeune génération, plus celle-ci peut offrir en retour à l’entreprise. Voici quelques exemples des options que vous pouvez explorer:

  • Offrir plus d’opportunités de formation professionnelle

Cette jeune génération a à cœur de se perfectionner. D’après l’étude menée par Deloitte, la génération Y souhaiterait pouvoir bénéficier de 4,5 heures de formation professionnelle par semaine, soit nettement plus que les 2,7 heures actuellement offertes, en moyenne, par les employeurs.

  • Offrir des alternatives à la formation traditionnelle

Les entreprises devraient également offrir des options de formations autres que le schéma traditionnel. Et ce, pas uniquement à la génération Y, mais à tous les employés, afin de leur permettre de prendre eux-même en charge leur évolution.

  • Offrir des retours sur le travail effectué

La génération Y apprécie que ses collègues plus expérimentés et ses supérieurs hiérarchiques lui offrent des retours réguliers sur son travail. Pas (nécessairement) pour flatter son ego, mais pour savoir si elle a bien fait son travail et éventuellement trouver des points d’amélioration. L’évolution, aussi bien sur le plan professionnel que privé, est la quête absolue de cette génération. Estimez-la à sa juste valeur et encouragez-la à progresser, et l’entreprise prospérera encore davantage grâce à elle.

  • Offrir une cause à défendre

Généralement décrite comme la génération la plus attachée à donner un but à ses actions, les génération Y aime travailler pour des entreprises qui donnent un sens à son travail – et à choisir, elle préférera servir une cause plutôt que de toucher un gros salaire à la fin du mois.

Ce sont autant d’éléments qui doivent être pris en considération si l’entreprise veut permettre à cette jeune génération de travailleurs de rester compétitive, aujourd’hui et dans le futur: ce qui la motive vraiment, c’est de pouvoir grandir et évoluer, aussi bien professionnellement que personnellement.

*Articles en anglais

8 months ago
Une nouvelle image de marque pour Webgains. CEO, Richard Dennys, nous explique la motivation derrière ce changement. https://t.co/mJR2Kjnax4
8 months ago
Nous recrutons ! Passionné par le monde digital, un sens commercial et une envie constante d'apprendre ? Nous recherchons de nouveaux profils basé à Londres en Marketing et Ventes. Contactez-nous !
2 years ago
Paniers moyens et taux d’abandon: les indicateurs e-commerce à connaître… https://t.co/YiFKQPiw9T via @ComarketingNews